04 42 92 83 24

Restauration de berges en
génie végétal

Les techniques de génie végétal offrent des solutions de restauration de berges érodées ou précédemment maçonnées s’appuyant sur l’utilisation de la végétation. Ce sont des techniques très avantageuses, privilégiées aujourd’hui par les institutions dans les projets en rivière :
• elles permettent les échanges entre l’eau et les berges, essentiels pour l’épuration naturelle des eaux d’écoulement, et offrent des abris à la faune et à la flore locale,
• elles présentent de la souplesse en cas de crue, face à la rigidité des ouvrages issus des techniques lourdes,
elles sont pérennes, les ouvrages se renforçant au cours du temps grâce au système racinaire des végétaux mis en place.

En les employant, on ne fait que chercher à comprendre la nature et à l’imiter. « Le roseau plie mais ne rompt pas », disait Lafontaine.
Il existe une solution quasiment à chaque type de berges et de contrainte d’occupation des sols. Nous vous présentons ci-dessous quelques exemples.

Berges érodées du cours de l'Arc
Les berges du cours de l'Arc après restauration

Les lits de plants et plançons

Cette technique est utilisée pour le confortement de talus à forte pente. Ces types de talus étant très sensibles aux actions de l’eau, il est nécessaire de les consolider sur toute leur hauteur. L’alternance entre les plançons et les boudins de terre permet de créer des ceintures végétales. Ces dernières, grâce au développement racinaire maintiennent les berges dans le temps.

Reprise de la végétation sur un lit de plants et plançons fixés sur de la fibres de coco

Les peignes

Technique simple du génie végétal, économique et idéale pour réparer ou combler un bout de berge qui s’érode. 
Des pieux sont plantés puis fixés solidement entre eux et à la berge. Ce peigne est comblé des branches et divers végétaux prélevés sur place, lui permettant ainsi de filtrer les éléments en suspension et sédiments du cours d’eau, qui vont alors se déposer et reconstituer progressivement la berge.

Si le cours d’eau ne charrie pas suffisamment d’alluvions, on peut être amenée à faire un apport de matériaux granulo-terreux.

Peigne sur la berge du Bourrian, golfe de Saint-Tropez

Exemple de chantier

Restauration de berge du cours de l’Arc « La Cauvette » à Berre l’Etang (13).

Les fascines de saules

Une fascine de saule est une technique de protection de pied de berge réalisée par la mise en place de branches vivantes de 3 à 4 espèces de saules arbustifs, en alternance avec des matériaux gravelo-terreux entre 2 rangées de pieux battus mécaniquement. C’est une méthode efficace pour absorber les forces hydromécaniques dès la mise en place de l’ouvrage. Son efficacité va s’accroître avec le temps, lorsque le système racinaire des saules va se développer et stabiliser les sols.

Les saules ont des qualités intéressantes pour le génie végétal : ils se bouturent très facilement, se développent très vite et ont des systèmes racinaires très denses. Ce sont des « piliers » du génie végétal.

Chantier de Confortement d'une digue sur la carrière Lafarge à Cavaillon avec des techniques de génie végétal

Contact

Vous avez un projet de restauration ou d’aménagement, une étude en cours,
des travaux à réaliser,
vous recherchez des informations
sur le génie végétal, écologique ou minéral ?