04 42 92 83 24

La Compagnie des Forestiers reste mobilisée sur le terrain et en télétravail.

Voici notre Plan de Continuité d’Activité – PCA

Modifications du fonctionnement interne de l’entreprise

Accueil / Plan de Continuité d’Activité – PCA

La mise en place du PCA pour notre entreprise nécessite de suivre des directivesstrictes pour lutter,
chacun à son niveau, contre la propagation de la pandémie.

Ainsi de nouvelles procédures de travailont été portées à la connaissance de nos salariés.
que vous trouverez ci-dessous :

Pour consulter l’intégralité du PCA :
Cliquez sur le lien ci-dessous

Plan de Continuité d’Activité de La Compagnie des Forestiers

Pour rentrer en contact avec nous
Vous pouvez nous joindre par mail ou par téléphone au :
04 42 92 83 24

Catégorisation des chantiers de génie écologique

Travaux urgents ou circonscrits à une périodicité saisonnière stricte nécessaire à la préservation de la biodiversité ou permettant la continuité d’une activité imbriquée :

Identification des clients et sites qui nécessiteraient des actions urgentes, dont l’intervention est circonscrite à une saisonnalité stricte ou permettant la continuité d’une activité imbriquée (chantier de construction, aménagements spécifiques etc…).

Ces clients prioritaires recevront une information, via tous les moyens disponibles (Téléphone, SMS, mail, web, …) présentant l’ensemble des mesures qui seront prises au sein de l’entreprise pour assurer la continuité du service et un planning précis, le cas échéant, des actions sera défini en commun.

Priorité économique pour l’entreprise :

une information sera envoyée à tous les clients de l’entreprise, via tous les moyens disponibles (Téléphone, SMS, mail, web, …). Celle-ci aura pour objectif de présenter l’ensemble des mesures qui seront prises au sein de l’entreprise.

Une procédure de priorisation est mise en place prenant en compte la nature et la complexité des travaux à réaliser, leur faisabilité en mode « dégradé » et l’importance du client, mais en tout état de cause la satisfaction de tous les clients reste le maître mot de notre société.

Travaux non prioritaires pouvant être réalisés de façon aléatoire dès que les moyens sont disponibles :

Certains travaux pourront être reportés si le personnel n’est plus présent en nombre suffisant, toutefois la satisfaction de tous les clients reste le maître mot de notre société, tout sera donc mis en œuvre pour honorer nos contrats.

LES MESURES POUR LES CHANTIERS

– Amont du chantier –
– Déplacements –
– Sur le chantier en phase exploitation –
– Encadrement de chantier –

Chacun des chefs d’équipe bénéficie d’un téléphone d’entreprise avec les numéros d’appels d’urgence et ceux des responsables. Ils s’assureront du bon fonctionnement de celui-ci et remonteront immédiatement toute difficulté pour remplacement. Une attention particulière leur est demandée afin d’être joignable en permanence.
A ce jour, les effectifs seront limités à un maximum de 4 opérateurs et un conducteur d’engins simultanément présents sur un même site (chantier). La durée de la journée de travail sera limitée à 6h30 sur chantier jusqu’à nouvel ordre.

A – Amont du chantier

Préparation stricte des phasages de chantiers par les chargés d’affaires, chefs de chantier etc…, prenant en compte les distances et mesures règlementaires à respecter entre chaque opérateur pour limiter la propagation du virus
Les délais de réalisation des opérations par chantier prendront particulièrement en compte les effectifs techniques réduits sur site et seront donc adaptés et allongés en conséquence.
Prise de contact amont avec le Maitre d’Ouvrage, le Maitre d’Œuvre ou le CSPS pour s’assurer que ces conditions peuvent être respectées en fonction de la co-activité sur chantier. Le cas échéant et en cas d’impossibilité, l’entreprise fera valoir son droit de retrait. 
Les opérateurs de chantier viendront récupérer à l’entreprise leurs EPI et matériels de chantier personnels qu’ils achemineront sur les lieux de travail avec leur véhicule. Equipé de gants à usage unique, le chef d’équipe préparera avec son chef de chantier l’outillage, les machines et les divers approvisionnements communs qu’il chargera dans le véhicule de la société.

B – Déplacements

• Adaptation du déplacement de nos collaborateurs :
La configuration actuelle ne permet pas de transporter plusieurs salariés dans le même véhicule en garantissant le respect des mesures barrières
. Nous mettons donc en place une solution mixte entre Individualisation du véhicule société et utilisation des véhicules personnels (indemnisés en IK) pour les autres collaborateurs, afin de se rendre sur les chantiers :
un chauffeur unique sera désigné pour le véhicule de société et sera en charge de la récupération au dépôt du matériel préalablement préparé. Il recueillera toutes les instructions par téléphone auprès de son encadrant (transfert éventuel des plans etc… par email tant que possible) et sera en charge de la restitution de celles-ci sur le chantier.
Le matériel qui sera chargé dans le fourgon de l’entreprise sera récupéré individuellement sur le chantier, par chaque opérateur présent, en rotation organisée par le chauffeur, pour éviter toute promiscuité lors de cette opération.
Déplacements de plus d’une heure quinze du dépôt :
Plus de possibilité de location de gites ou chambres partagé(e)s mais le cas échéant, location d’une chambre individuelle et nominative par l’entreprise qui prendra en charge la totalité de la logistique (réservation, paiement etc…), si possible en pension complète, exclusivement dans des hôtels habilités (garants de l’hygiène de leur établissement).
Interdiction formelle de rassemblement dans les chambres, hall d’accueil de l’hôtel, et interdiction de sortie etc… (la mesure de confinement nocturne s’applique aux chambres d’hôtels).
Mise en place d’une majoration de l’indemnité panier, afin que chaque collaborateur prévoie ses provisions de repas
Nos collaborateurs sont exhortés à prévoir les quantités nécessaires et les conditionnements (glacière, aliments secs,…) pour la durée totale du déplacement afin d’éviter d’aller faire les courses en supermarché, pendant le déplacement, afin de limiter tous contacts. Un pack de bouteilles d’eau (1,5L), sera fourni pour chaque collaborateur en fonction du nombre de jours de déplacement.
Un justificatif de déplacement professionnel sera fourni par l’employeur aux collaborateurs partant en déplacement, avec l’ordre de mission et les justificatifs de réservations d’hôtel.

Celui-ci aura une durée de validité de 5 jours et pourra être utilisé exclusivement dans le cadre de la mission. Le collaborateur s’engage à conserver celui-ci et à le présenter à chaque réquisition des forces de l’ordre, accompagné de sa pièce d’identité.

C – Sur le chantier en phase exploitation 

Rappel quotidien avant le début du chantier des gestes barrières (point chantier journalier) ➡️ Chaque matin avant le début des travaux – Ce rappel sera fait, en respect des mesures barrières (1,5m de distance à minima) au cours du rassemblement journalier, piloté par le responsable chantier, pour prises de consignes avant démarrage des travaux.
Pas d’échanges de machines ni d’outillages ➡️ individualisation des matériels.

L’attention de nos collaborateurs est attirée sur la nécessité de NE PAS PRETER SON MATERIEL, A QUI QUE CE SOIT (collègues etc…) QUEL QU’EN SOIT LA RAISON.

Les tronçonneuses, débroussailleuses, outillages divers etc… seront sanctuarisés et individualisés : Des marquages individuels seront inscrit sur l’outillage. Les collaborateurs sont tenus de porter une attention particulière à leur matériel, notamment lors de leur pose au sol pour effectuer une autre action etc… Et ce, afin qu’aucun « mélange » ne puisse avoir lieu.

Lors de la pose du matériel au sol, celle-ci se fait et reste en proximité immédiate du collaborateur auquel le matériel appartient. Il le suit obligatoirement lors de ses déplacements. En cas de panne d’un matériel, prendre contact par téléphone avec son encadrant chantier qui donnera la marche à suivre.

Respect attentif de la programmation amont affinée des chantiers définie par l’encadrant chantier et validée par le dirigeant, prenant en compte un « éclatement » des taches :
• ex 1 : dans le cas d’un abattage délicat nécessitant câblage, passage en premier lieu de l’élagueur pour mettre en place le câble, le bûcheron pendant ce temps est occupé à un autre poste, à proximité mais sans promiscuité
• ex 2 : dans le cas de campagne de débroussaillage manuel, les zones respectives traitées par les divers salariés seront précisément délimitées sur plan, et elles intègreront les mesures d’éloignement adéquates. Le respect de ce zonage est figé et absolument incontournable.

Ces mesures impacteront les délais de traitement des actions, des chantiers et allongeront nos interventions :
CE N’EST PAS IMPORTANT ➡️  Aucune excuse, remettant en cause les mesures de sécurité, qu’elles soient ou non liées à une dynamique « d’aller vite » ou de « simplifier la technique pour gagner du temps » ne pourra être entendue. 

Seule la sécurité compte.

Pour les engins, individualisation de leur conduite avec comme principe 1 engin unique, 1 chauffeur unique : dans le cas de nécessité de changement de chauffeur, prévenir avant toute action votre encadrant chantier qui vous donnera les consignes à scrupuleusement respecter afin de mettre en place le protocole de désinfection (gants, nettoyage appliqué au produit désinfectant présent dans les véhicules pour :  Les manettes, volants, leviers de vitesses, poignées de portes, boutons, écrans…).
Chaque désinfection sera immédiatement répertoriée dans le « tableau de désinfection », présent dans l’engin.

Pour les repas sur les chantiers : Lavage des mains obligatoire avant et après le repas (Bidons d’eaux de 20 L et savons individuels ou le cas échéant, flacons individuels de gel hydroalcoolique mis à disposition par l’entreprise à chaque équipe).
• Repas personnellement préparés et apportés par le collaborateur lui-même (pris en charge dans le cadre du panier majoré), uniquement à « la gamelle » et sur zone de chantier, pour limiter tout déplacement.
• Toute nécessité de déplacement ne pourra se faire que dans un cadre d’urgence, ou/et sur demande préalable d’un encadrant de chantier (par téléphone).

Interdiction absolue des rassemblements « conviviaux » trop proches lors des pauses repas : les collaborateurs devront se maintenir à une distance respective, à minima de 2m, durant leur repas. Le cas échéant et idéalement, les repas se feront par rotation entre 11h45 et 14h00, ordre à organiser lors du briefing du matin.
Dans le cas de présence de base vie mise à disposition par le Maitre d’ouvrage, les consignes de distanciations, désinfection des surfaces et lavage des mains mise en place par le Maitre d’ouvrage sont à respecter.

Dans le cas de présence de base vie mise à disposition par le Maitre d’ouvrage, les consignes de distanciations, désinfection des surfaces et lavage des mains mise en place par le Maitre d’ouvrage sont à respecter.

C – Sur le chantier en phase exploitation 

Dans la mesure du possible, l’encadrement s’assurera de l’avancement et du respect des consignes par téléphone (échanges de photos par MMS/Mails, points téléphoniques réguliers etc…), auprès du chef d’équipe (ou de l’interlocuteur chantier désigné).

 En cas de nécessité de passage physique sur les chantiers d’un encadrant ou d’un technicien, toutes les précautions ci-dessus déclinées s’appliquent de manière équivalente à celui-ci.

En cas de situation non conforme aux préconisations sanitaires, remontée du terrain ou découverte lors du passage sur le chantier : suspension immédiate du chantier et CR au dirigeant de l’entreprise (c’est sa responsabilité qui est engagée)

Le chantier ne pourra reprendre qu’une fois la non-conformité levée. A l’issue, une enquête minutieuse sera effectuée par la cellule de suivi, intégrant le référent COVID. Les mesures rectificatives nécessaires pour non renouvellement de l’erreur seront décidées, déclinées et intégrées à ce PCA.

LES MESURES SUR LE SITE DE L’ENTREPRISE

Les postes collaboratifs (clavier, table, documents papier, outils,)

1 – Priorisation des possibilités de télétravail pour tous.

2 – Le cas échéant, pour certaines actions non délocalisables et en cas de nécessité de présence sur le site : Une rotation des effectifs, liée au fonctionnement en télétravail, et à un planning défini par le chef d’entreprise, sera mise en place pour respecter les règles de distanciation et de circulation de la façon suivante :
• Le nombre de personnes par pièce sera plafonné en fonction de leur surface : Une personne pour les pièces de surface inférieure à 12 m², 2 personnes pour les pièces de de 12 à 24 m², 3 personnes pour les pièces de surface de 24 à 36 m², et un maximum de 4 personnes au-delà.
• En outre, le nombre maximal de salariés présents sur site en même temps sera plafonné à 7 (pour une surface totale de l’ensemble des bureaux de 175, ce qui correspondant à une surface de 25/personne présente). Un salarié désirant s’entretenir avec un autre se tiendra sur le pas de sa porte et un sens unique de circulation sera également mis en place dans le bâtiment.
• En fonction de l’évolution de l’épidémie, il pourra être envisagé d’échelonner et de décaler les horaires de prises de postes et de fait, d’élargir les horaires d’ouverture  habituels de l’entreprise pour éviter que les personnes ne se croisent.
• Nettoyage, désinfection individuelle des postes de travail, des surfaces de contact à l’arrivée et au départ du/des collaborateur(s),
• Limitation de la manipulation des papiers – le cas échéant, port de gants.
• Aération du bureau 2 fois par demi-journée à minima.

3 – Annulation de toutes les réunions physiques et substitution par des moyens téléphoniques ou visioconférence ; Dans le cas extrême de nécessité impérieuse d’une réunion sur site, la capacité de la salle de réunion sera scrupuleusement respectée (4 personnes)

4 – La distribution du courrier
Priorisation des échanges par moyens dématérialisés (mails…)
Les documents non numérisables (entrants, sortants et de poste à poste), seront mis en attente 24 heures avant manipulation.
• Un responsable courrier sera nommé.
• De règles d’hygiène strictes seront établies ;
• Le facteur n’entrera pas dans les locaux ; Il devra utiliser la sonnette ou téléphoner et attendre au portail ;
• Une personne sera en charge de collecter le courrier dans un sac mis en attente 24 heures,
• Interdiction sera faite aux salariés de se déplacer pour venir prendre le courrier,
• Limitation maximale de la distribution de courrier dans les bureaux.

5 – L’accueil des visiteurs sera interditles échanges ne se feront que par mail : [email protected] par téléphone au  04 42 92 83 24 ou sur notre page CONTACT

6 – L’accueil des livraisons de marchandises ou matériels lorsque cela est encore possible se fera en respectant les consignes de livraison (un accueil spécifique, affiché à l’entrée du site est mis en place afin que le chauffeur n’ait pas à entrer dans les bâtiments ou à entrer en contact avec du personnel, en dehors du personnel désigné qui sera en possession de toute la procédure et des EPI adéquats). Mise en place d’un affichage extérieur expliquant la procédure à destination des livreurs externes.

7 – Modification des tâches du personnel d’entretien (désinfection des poignées de porte, poubelles, tables ou bureaux collectifs, sanitaires…). Demande de modification du plan de prévention du prestataire externe incluant des procédures de nettoyage et d’intervention sur site.

8 – Mise en place d’une procédure stricte, suivant les recommandations OMS, concernant la désinfection pour chaque poste de travail.

9 – Mise en place d’un affichage rappelant les différentes mesures de sécurité.

10 – Nos locaux sont équipés de poubelles individuelles à couvercle, avec un sac, dédiés aux déchets « pandémie ». Elles sont vidées et collectées individuellement et quotidiennement (fiche de suivi + consigne).

11 – Un guide de bonne conduite sera distribué à tous nos salariés.

12 – Une procédure et un formulaire de distribution des EPI mise à disposition :
• Le magasin sera fermé à clef. Les EPI seront fournis à chaque chef d’équipe par leur chef de chantier
ou le magasinier, selon une procédure définie à suivre scrupuleusement.
• Les EPI sont en stock dans les locaux. Ils seront choisis après avis des instances représentatives du personnel (code du travail, articleR4323-97)
• Les salariés seront informés des conditions de leur utilisation, des instructions et consignes correspondantes (code du travail, articlesR4323-104 à R4323-106).

13 – Dans les sanitaires, mise à disposition d’essuie mains jetables. Le papier toilette sera individualisé.

14 – Dès que possible, les robinets seront remplacés par des systèmes à poussoir, et les interrupteurs par des systèmes à détection de présence.
En attendant, les lumières des pièces de passage resteront allumées tout au long de la journée de travail, et les interrupteurs des bureaux individuels ne seront actionnés que par le salarié responsable du bureau. Toutes les portes des bureaux devront rester ouvertes, à l’exception de la porte d’entrée générale, qui sera désinfectée 2 fois par jour.

La Compagnie des Forestiers spécialisée dans les travaux de génie écologique situé en région Sud est membre de :

Des arbres pour l’homme
Des hommes pour l’arbre