04 42 92 83 24

Lutte contre les plantes invasives

Les griffes de sorcières /Carpobrotus

île du grand Rouveau – Six-Fours-les-plages (Var, 83)

Durée du chantier : 9 jours

Maître d’ouvrage :
Conservatoire du Littoral
Commune de Six-Fours-les-plages
Assistant Maîtrise d’ouvrage :
Agir écologique / Initiative PIM

Griffes de sorcières sur le littoral - Île du Grand Rouveau
Accueil / Projets / Lutte contre les plantes invasives : les griffes de sorcière

Les griffes de sorcière

Originaires d’Afrique du Sud, les Carpobrotus ont été introduites sur les côtes méditerranéennes comme plante ornementale et pour cicatriser des talus, grâce à leur croissance rapide, leurs capacités de fixation du terrain et leur résistance à la sécheresse, au feu et aux embruns.

Elles se sont révélées être une menace pour la biodiversité des écosystèmes locaux en devenant une espèce invasive empêchant le développement de toute autre plante (exclusion compétitive).

 

 

Griffes de sorcière - Carprobrotus

Succulentes, rampantes, aux fleurs très colorées, mais très envahissantes…

Nous intervenons ici à la demande du Conservatoire du littoral sur l’île du grand Rouveau, commune de Six-Fours-les-plages, face aux Embiez dans le Var pour des travaux d’arrachage manuel.

Plante invasive les griffes de sorcière - Carprobrotus

Travaux en hauteur

Les griffes de sorcières se développent partout aussi bien sur les dunes que les falaises.
Rapidement, les travaux d’arrachage manuel peuvent poser des problèmes de sécurité et nécessite un travail en rappel.

Nos équipes sont formées pour cela et disposent de tout le matériel nécessaire pour travailler en toute sécurité.

Travaux en hauteur pour lutter contre les plantes invasives
Griffes de sorcière sur la falaise de l'île du grand Rouveau

Arrachage manuel des griffes de sorcière

L’arrachage manuel se pratique de préférences l’été, les plantes étant moins gorgées d’eau.
Travaux d'arrachage manuel - Lutte contre les invasives sur l'île du grand Rouveau
Arrachage des griffes de sorcière et formation d’andains pour lutter contre l'érosion

Risque d’érosion

Effet pervers, arracher les Griffes de sorcière sur de telles zones peut engendrer des risques d’érosion.

Aussi, pour des raisons écologique, une fois arrachées, les plantes ne seront pas évacuées mais mises en andains (ou fascines) sur des zones dénudées et non rocheuses pour retenir la terre.

 

Au cours de l’arrachage les lianes de griffes de sorcière s’entremêlent créant naturellement un filet résistant que nous roulons en andains.
Fixées sur le terrain elles permettent de retenir la couche superficielle du sol la plus précieuse qui facilitera la recolonisation naturelle.

Arrachées en été, elles sécheront rapidement sur place et se dégraderont d’elles-mêmes évitant de couteux coûts de transport et de traitement.

Cette technique ne peut se réaliser sur une seule campagne. Elle doit se mettre en place étape par étape, zone par zone, pour ne pas dénuder d’un coup toute la falaise.

Vous avez besoin d’un devis ou d’informations ?
Prenez contact avec nous par mail ou par téléphone au :
04 42 92 83 24

En faisant appel à La Compagnie des Forestiers vous vous assurez de réaliser des travaux en phase avec vos préoccupations environnementales.

Falaise couverte de plantes invasives : les griffes de sorcières
Lutte contre les invasives et risque d'érosion

Le suivi

Le Conservatoire du Littoral réalisera d’autres campagnes d’arrachage durant dix ans pour éliminer les repousses issues de la banque de graines.
Une campagne de dératisation a été menée à l’été 2017 puisque les rats mangent les graines de la plante et contribuent à sa dispersion et réapparition.

Agir Ecologique teste actuellement la pousse de cinéraire et de lotier prélevés sur l’île pour accélérer la recolonisation végétale des zones lessivées.

Contact

Vous avez un projet de restauration ou d’aménagement, une étude en cours,
des travaux à réaliser,
vous recherchez des informations
sur le génie végétal, écologique ou minéral ?